Šibenik

Parmi toutes les villes croates sur la côte Adriatique, Šibenik se distingue par son emplacement unique dans une vaste baie pittoresque et ouverte, à l’embouchure de la rivière Krka.

Créé initialement comme un ancien château fort croate, une fortification ou un campement, au pied de la forteresse st Michel (sv. Mihovila) qui domine encore la ville, Šibenik a été mentionné pour la première fois en 1066, dans un document délivré par le plus grand souverain croate – le roi Petar Krešimir IV.

Šibenik obtient le statut de ville croate natale en 1290, lors de la création du diocèse de Šibenik.

La vue sur Šibenik révèle l’harmonie unique de la poésie urbaine de la ville et de son environnement naturel.

Le port, qui est relié à la mer par le détroit de Saint-Anthony (sv.Ante), a été un initiateur du développement des affaires marittime, du commerce et de la prospérité économique globale de la ville depuis des siècles.

 

A l’entrée du détroit se trouve la forteresse de st Nicolas (sv. Nikole), la plus importante forteresse de la Renaissance sur la côte est de l’Adriatique.

La ville entourée des forteresses de st Michal  (sv. Mihovil), st Jean (sv. Ivan), et Šubićevac qui avec celle de st Nicolas représentent le symbole de la résistance, tout comme lors de la derniére guerre d’indepedance de la Croatie.

 

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.